mardi 18 septembre 2018

Le numérique en questions... la suite


Ainsi, pendant la campagne électorale 2018, le numérique aura finalement une place dans les débats et discussions. C'est très bien parti, même si ce ne sont pas toutes les formations politiques qui ont développé une position claire sur le sujet.

Déjà, le Parti Québécois promet un ministre du numérique, une politique du logiciel libre et fait même miroiter un gouvernement sans papier. Le Parti libéral du Québec annonce plus d'argent pour aider les commerçants à prendre le virage numérique et des mesures pour amener les géants du Web à payer leurs taxes.

Cela fait du bien de voir que les partis se font maintenant une opinion des enjeux du numérique.

Comme l'écrit Pierre Asselin dans Le Soleil ce matin:
Cela fait trop longtemps que le gouvernement provincial ne parvient pas à prendre ses responsabilités, par manque d’intérêt ou de compétence en ce domaine. La venue de nouveaux candidats qui comprennent les implications de ces technologies pourra peut-être faire changer les choses.
Il reste maintenant deux semaines pour que les autres partis politiques révèlent leur vision numérique du Québec.

Et si on allait plus loin encore?

Avec l'influence du web aujourd'hui, il est possible de forcer un peu les choses...

La semaine dernière, j'ai publié des questions que je souhaitais adresser aux différents partis politiques. Mes questions étaient formulées en complément de questions déjà énoncées par Yves William et Clément Laberge.

Quelques jours après, nous avons décidé d'unir nos questions et d'en arriver à formuler 8 questions communes. Les thèmes retenus: L'innovation, La stratégie numérique et l'administration publique, L'accès à l'information, Le commerce en ligne, La culture, La démocratie, L'éducation et Le développement régional.

Une fois les questions rédigées, nous les avons soumises aux quatre principaux partis politiques; chacun ayant identifié un candidat capable d'y répondre et de porter la vision numérique du parti.

Je précise que notre démarche a pour but d'offrir aux partis politiques une occasion de préciser leur vision pour aider la société québécoise à relever les défis du numérique. Notre démarche est non-partisane et nous la faisons à titre personnel.

Nous publierons bientôt les questions, chacun sur nos blogues respectifs, et nous ajouterons les réponses au fur et à mesure que nous les recevrons. J'espère sincèrement que les quatre partis répondront et que des réponses assez étoffées nous seront données.

Surveillez mon blogue, ça s'en vient! Et je souhaite qu'on arrive à faire un peu de bruit sur le web avec nos questions numériques! Enfin, ça bouge pour le numérique!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire